Depuis 20 ans, les Rencontres cinématographiques de la Seine-Saint-Denis proposent une réflexion sur des questions de société à travers une importante programmation de films et par l’organisation de rencontres, débats, ciné-concert, expositions, tables rondes, stages et ateliers.
L’équipe des Rencontres a proposé à un groupe de 9 jeunes montreuillois issus de divers horizons (lycéennes en option facultative cinéma, jeunes adhérents de l’association Ciné Vie ou encore adolescentes fréquentant le Centre Social Esperanto), un parcours autour du cinéma de Souleymane Cissé, invité d’honneur de cette 22ème édition. Le groupe a ainsi pu découvrir Baara (1980), Waati (1995) et pour certains d’entre eux, Yeleen (1987). Ils ont rencontré et filmé le chef opérateur de Baara, Etienne de Grammont, ainsi que Souleymane Cissé. Chacun a participé à la réalisation de ces deux entretiens filmés, du choix du cadre à la prise de son, en passant par l’éclairage et la formulation des questions. Pour les plus curieux d’entre eux, des séances de montage ont été organisées après le festival : le film est donc le fruit d’un travail collectif mené par les jeunes.

Le groupe a été encadré par Carolyn Laplanche (intervenante cinéma) et Pierre-Alexis Chevit (coordinateur des Rencontres Cinématographiques). Le Parcours n’aurait pu se faire sans l’aide précieuse de Caroline Carré et toute l’équipe du cinéma Le Méliès à Montreuil, Julien Renucci et Julie Boulanger de l’association Cinévie, Claire Nazikian, professeur de cinéma au Lycée Jean Jaurès de Montreuil, Kadjidia Doucouré du centre social Espéranto de Montreuil, et le partenariat d’ARCADI – coordination Passeurs d’Images d’Ile de France.

Rencontre avec Souleymane Cissé, réalisateur et Etienne de Grammont, chef opérateur

http://www.passeursdimages.fr/